Vytautas Mizaras

Juge

M. Vytautas Mizaras est né en 1974. En 1997, il a été diplômé de la faculté de droit de lʼUniversité de Vilnius. En 1998, il a obtenu un diplôme lui conférant le grade de master avec mention « Magna cum laude » de l’Université Johann Wolfgang Goethe (Francfort-sur-le-Main, Allemagne). En 2002, il a obtenu son doctorat en sciences sociales (dans le domaine du droit). En 2009, il a obtenu son habilitation. Il est auteur de monographies, ouvrages, manuels, articles scientifiques traitant des questions de propriété intellectuelle, de droit civil, de droit familial.

En 1999–2001, il a exercé les fonctions du conseiller en matière de droit civil et de droit de procédure civile auprès du ministre de la justice de la République de Lituanie. En 2002–2021, il a exercé la profession dʼavocat et était partenaire. Depuis 1997, il exerce une fonction pédagogique et scientifique à la faculté de droit de lʼUniversité de Vilnius et depuis 2009, il y occupe un poste de professeur. En 2003–2015, il a exercé les fonctions de titulaire de la chaire du droit privé de la faculté de droit de lʼUniversité de Vilnius. En 2016–2021, il a occupé un poste du chef du Centre scientifique de droit privé européen et de droit européen de propriété intellectuelle. En 2018–2021, il a exercé les fonctions du président du Conseil de lʼObservatoire des droits de l’homme. En 2016–2021, il était consul honoraire de la République dʼAutriche en Lituanie.

Il était membre de la Commission des droits d’auteur et des droits voisins de la République de Lituanie, du Conseil de lʼattribution des prix nationaux, du Comité de sélection des procureurs en chef, de la Commission d'examen du notariat et vice-président de cette commission, ainsi que membre du Comité du contrôle de lʼapplication du code civil. Il est membre du comité de rédaction et réviseur de plusieurs revues scientifiques étrangères.

En 2015, il sʼest vu décerner de la Croix de chevalier de lʼOrdre du Grand-duc de Lituanie Gediminas et de l'Ordre du Mérite de la République italienne en 2019.

Le mai 2021, il a été nommé juge de la Cour constitutionnelle.